© 2019 - La Galerie Africaine - bark@designbybark.com

audeminart@hotmail.com - M. +33 660 240 626

  • White Instagram Icon
  • Facebook Clean

Awa Seni Camara, Sénégal

BIO EXPRESS

Sculptrice autodidacte née à Oussouye en 1945, Awa Seni Camara vit et travaille à Bignona.

Ses réalisations en terre cuite suscitent un intérêt international depuis de nombreuses années. Sélectionnée entre autre pour l’exposition “les magiciens de la Terre” en 1989 au Centre Georges Pompidou et pour la Biennale de Venise de 2001, Awa Seni Camara est exposée dans plusieurs galeries privées en Europe et en Afrique.

D’une facture personnelle et originale ses sculptures en argile évoquent tour à tour des figures maternelles ou animales, des scènes de la vie quotidienne, des personnages fantasmagoriques et réalistes.

Entre fétichisme et animisme, entre rêves de fécondité et désirs de voyages... voici des sculptures fortes et poétiques.

 

L'esprit vagabond et les mains de Awa Seni Camara s'activent sans cesse ... Naissent ainsi une foule de personnages et d'animaux, réalistes ou fabuleux, de toutes dimensions, réalisés dans une terre pétrie, cuite sommairement, enduite à chaud d'un jus brun qui donne aux sculptures leur aspect final, brut et patiné en même temps.

Temoignages

Loin du territoire délimité du monde de l’art,

Awa Seni Camara présente en Casamance ses sculptures d’argile, figures expressives, fantasmagoriques, chamaniques. Passé et présent mêlés, Awa Seni Camara médite ses fantaisies, rêve de fumée, puis pétrit l’argile tamisée d’où surgira une de ses créatures difformes,

moqueuses ou inquiétantes, cuites à basse température dans un ciel ouvert au milieu de sa cour. Maternités ou couples aux corps qui se mêlent et se confondent, êtres juchés sur des transports en commun, visions surgies de l’éternité de la tradition wolof, les sculptures de Awa Seni Camara peuvent rappeler certaines œuvres  d’art brut ou les volumes en mâchefer de Dubuffet.

Pierre Chanson

Comme l'écrit Fernand Bataille :"... Certaines de ses œuvres réveillent-elles parfois en nous des peurs ancestrales ? Des angoisses d'hommes primitifs ? C'est pour mieux nous plonger dans le mystère de nos origines...".

On ne ressort pas indemne d'une exposition de Awa Seni Camara. On sourit à la fraîcheur et la naïveté de certaines représentations, mais l'on frissonne aussi lorsque l'on effleure les manifestations de l'inconscient humain. Nous sommes en présence d'un "art premier " contemporain!

Galerie Terra Viva

Les sculptures en terre cuite de Awa Seni Camara ne sont pas d'essence africaine, ou pas seulement ; elles ne sont pas aisément datables, l'on pourrait aisément les croire anciennes, tant elles interrogent notre patrimoine en commun.

Elle façonne des personnages, tantôt amicaux,
tantôt effrayants, porteurs de leur lignée et de l'esprit familiaux  sous la forme de visages et de corps surnuméraires ; des lions archétypaux que l'on pourrait croire assyriens ou khmers ; des baobabs porteurs de l'esprit des morts ; des figures chamaniques...

De quelques dizaines de centimètres à plus d'un mètre de haut, toutes ses sculptures tiennent debout, comme par miracle.

Galerie Horizons

UNE MÈRE NOURRICIÈRE

Je n'ai jamais rencontré Seni, mais c'est comme si je la connaissais.

J'ai vu son travail à travers les reproductions photographiques du petit livre "Solitude d'argile" enrichi d'un magnifique texte de Michelle Odeyé-Finzi sur l'artiste.

En regardant attentivement les photos de ses sculptures en terre cuite, je trouve chez cette femme, toute la magie de son immense continent (l'Afrique) qu'elle a su capter et si généreusement nous transmettre. Je suis littéralement envoûtée.

Seni nous parle de ses deux frères jumeaux, nés en même temps qu'elle. Ils ont travaillé l'argile pareillement et elle nous déclare : "Je suis née trois". Ils ont appris la poterie en regardant leur mère travailler. C'est une tradition dans la famille.

Plus tard c'est "Dieu seul" ou les génies de la forêt qui l'ont guidée dans sa création artistique. Seni, toute seule, dès son jeune âge, affirme sa personnalité, créant un monde fabuleux, en modelant l'argile avec ses seuls outils : ses mains de fée.

La richesse de son imaginaire nous captive, nous transportant dans les contrées primitives de l'ailleurs. Ses orixas grouillent et gargouillent. Les statues de femmes enceintes, dont les corps sont affublés d'enfants, nous mènent dans la Grèce antique où Demeter est représentée avec des dizaines de seins plantureux symbolisant la mère nourricière (la déesse de l'abondance). Seni nous nourrit et nous ravit avec ses créations oniriques, des dieux, des diables, des bêtes engendrées dans sa solitude, où la chaleur du feu va accomplir sa tâche en lui donnant vie.

CERES FRANCO

 

Ceres Franco est d'origine brésilienne. Elle reçoit en 1975 le titre de Chevalier de l'ordre des Arts et Lettres. Elle est membre de l'Association Internationale des Critiques d'Art (AICA France) dès 1964